miroircouv2  "Ah bien oui, elle n'a pas choisi la facilité, cette jeune artiste ! La matière, à ce point là, mais c'est carrément anti-commercial ! Il en faut du culot, à l'heure où bon nombre d'artistes se réfugient complaisamment dans une figuration tranquille et sans atours, la voici qui nous présente une oeuvre de pure peinture. Façon Eugène Leroy, sans doute, mais elle reste arrimée à sa boussole, elle ne se perd pas dans la tempête, elle ! Et il lui en faudra du cran pour tenir le cap, parce que cette peinture, c'est un peu l'ultime conquête de l'homo sapiens ! Plus en avant, il n'y a rien, ou alors l'abstraction, mais c'est du déjà vu... Elle flirte avec le précipice, Evelyne Debeire, pas évident quand on débute dans le métier. Allez, prenez un peu de recul, voyez cette lumière qui émerge, et ces touches puissantes qui donnent du corps à l'ensemble ; le paysage jaillit sans fioritures, une sorte de résurgence... Nous voici entre deux mondes, le visible et l'invisible, et la matière nous prend par la main pour éviter qu'on ne se perde pas entre les deux. Bravo."          Ludovic Duhamel